8 févr. 2011

Keflione - «Call ME His Majesty (HM)»

Keflione_lisaa

Traffic Art Gallery / Bruxelles, St Gilles, Belgium /

«A force de vous répéter que je suis votre Majesté vous allez finir par le croire,
ce n’est qu’une question de temps» KLV XIV


La série «Please Call ME His Majesty (HM)» est née lors d’un tour d’Asie pendant l’année 2009. Durant ces quelques mois, j’ai aussi eu l’occasion de passer plusieurs fois en Inde, où j’ai été frappé par la forte présence de la typographie. Les alphabets latin, hindi et arabe se mélangent, s’influencent ou se concurrencent sur les peintures murales, les publicités, les rickshaws et les taxis. Bien qu’ayant toujours apprécié les lettres et toute la création autour des caractères, l’Inde est un endroit qui, typographiquement, m’a mis une claque monumentale.

J’ai ensuite passé plusieurs mois au Sultanat de Brunei sur l’île de Bornéo. Le sultan, une des plus grosses fortunes mondiales grâce au pétrole, est appelé HM (His Majesty) par tous ses sujets. Elle est formule de respect ultime, et l’utilisation de son nom pourrait être interprétée comme péjorative. Par opposition à l’Inde, le graphisme Brunéien est un peu en «retard» et ressemble au style des années 90 avant son revival. L’imagerie est Sultanesque et un brin kitsch et on y ressent clairement la présence d’une dictature intellectuelle ainsi que la soumission du peuple.


Keflione_lisaa


Cette série «Call ME His Majesty (HM)» est à l’opposé du Graffiti. Elle est faite essentiellement sur toile donc mobile, et non plus sur mur et éphémère. Elle retrouve aussi ici la connotation noble et majestueuse voire religieuse des commandes royales aux peintres de la cour. Elle se veut Graffiti de Salon, art brut urbain en typographie, mais précise comme de la dentelle. Quand les graffitis, visent à colorer la ville grise, elle est traitée uniquement en noir et blanc, sans jeux de couleurs pour ses lettres. Son achromie attire encore plus dans un univers intérieur souvent coloré, car ses ingrédients sont sans demi mesure. Noir et Blanc donnent force et contraste maximal pour l’oeil humain.

Keflione_lisaa

«Call ME His Majesty» c’est finalement un concept sarcastique à propos du graffiti, mixé à la sauce palais royal.

A propos de Keflione :
En graffiti, comme dans la mégalomanie monarchique, le nom a une importance prépondérante, et on peut dire que le reste est presque accessoire. Ici «Keflione» ou «Kefli», noms utilisés à mes débuts sont devenus «Keflouis» avec les dérivés qui vont avec. Tous renvoient une image de luxe, et de pouvoir et d’ego surdimensionné comme en graffiti, les lettres et le nom deviennent matière à jouer, déformer, ou détourner son nom pour se différencier des autres writers. «Keflione» devient alors : Keflouis, Keflouis XIV, Keflouis Vuitton, KLV, KLV XIV, HM (His Majesty), HM KLV XIV, Keflouis D’Or, KefLion, KingfLion, Kingflione, Sunkingflion...



Mon passé de designer, 10 ans de peinture dans la rue renforcés par un Master Fine-Arts à Central St Martins (Londres) me permettent de me placer à la fois en communicant de propagande du royaume et en peintre officiel du régime, pour en contrôler tous les aspects. Ici les éléments récurrents sont accumulés, et forment une composition plus proche de celle d’une porte de garage de quartier populaire, que d’un poster de propagande soviétique rigoureusement composé.

keflione_lisaa
© keflione Mur Paris

>keflione

>keflione ekosystem
© Eyjafjallajokull | All rights reserved.