21 juin 2011

Euphorie & Asynthome

Electronik
Euphorie & Asynthome

Jeudi 14 octobre avait lieu la soirée "Euphorie et Asynthome" au Tambour (Université Rennes 2) dans le cadre du festival Electroni[k]. Euphorie regroupe des membres du collectif 1024 Architecture et Exyzt, créateurs du cube d'Etienne de Crecy et du 3D bridge (Pont St-Louis pour les nuits blanches). Composé de François Wunschel et Pierre Schneider, ce concert (plus proche de la performance) mêlait images et son. Sur la scène se dressaient quatre toiles : le support; la musique était faite de sons électronique qui se superposaient pour créer une mélodie. Cette prestation à l’air théâtral mettait en avant le lien entre images et son. Sur les quatre toiles étaient projeté un faisceau lumineux formant des formes parfois abstraites, parfois figuratives (les toiles donnaient une profondeur aux images).

Electronik

Chaque mouvement lumineux accompagnait un son ou une évolution de la musique. Ce concept basé sur l'expérimentation a donné naissance à un instrument qui liait la lumière et le son (un néon utilisé en guitare). Ce numéro nous faisait comprendre à quel point l'image peut ajouter une nouvelle dimension au son, en effet la musique sans le son avait beaucoup moins d'intérêt. Cette performance était à la foi unique et surprenante.


Cet article a été écrit par BIDAULT Paul, COUSIN Jérémie, COUTINHO Guilherme étudiant en première année de design graphique.
© Eyjafjallajokull | All rights reserved.