24 mai 2013

Paysages abstraits - Champs Libres Rennes

« Paysages abstraits » est une exposition qui s’est déroulée aux Champs Libres à Rennes du 13 mars au 14 avril 2013. Elle nous présente dix installations interactives, utilisant en grande majorité la typographie, régies par la loi du « XYZT » ( X pour Horizontalité, Y pour Verticalité, Z pour profondeur et T pour Temps ), réalisées selon des codes définis par des algorithmes mathématiques, et qui sont à l’initiative du collectif Claire B/Adrien M, respectivement plasticienne, designer, ... et programmateur informatique de profession, jongleur de passion.

Dans cette exposition, la typographie, et plus précisément la lettre, est conçue comme un signe graphique, qui n’a pas d’autre sens. Cette utilisation de la lettre est exploitée par l’artiste plasticienne Claire Bardainne dans son travail personnel quotidien. Adrien Mondot, lui, voulait de l’abstrait. La typographie se positionne alors entre leurs deux pratiques. Les lettres, si elles ne sont pas associées ensemble, n’ont pas de sens, elle ne forment pas de mots. Elles sont donc présentes en tant que signe esthétique, et cela pour rendre à l’exposition toute sa simplicité. Les deux seuls mots qui se lisent distinctemment, sont « hasard et coincidence ».

Cette exposition met en rapport notre corps, organique, avec l’espace défini, calculé, mathématique et géométrique, où le hasard n’a pas sa place. Pourtant, et c’est là tout le paradoxe, la coïncidence, le hasard, a une grande importance dans cette exposition. On en vient à se dire que finalement ce qui semble ne pas pouvoir être vu, est vu, ce qui semble ne pas être palpable, le devient, et cela grâce à l’intervention de notre corps, on touche de l’algorithme, du virtuel. La deuxième notion très importante de cette exposition, est le rapport au naturel.Les éléments eau, ciel, terre, et feu sont plus ou moins représentés. Les installations peuvent produire un effet aussi proche du réel, car elle font appel aux souvenirs, au ressenti.

Même l’environnement sonore, nous parait totalement naturel, alors qu’il est réalisé de façon électronique. C’est un travail sur le conditionnement, une réalité à part entière qui se veut ressembler à la nature, mais qui est intégralement numérique, démarche totalement assumée par les deux artistes. La notion de parcours, de cheminement, à travers l’espace est très importante dans le travail de Claire, et on voit bien dans l’exposition que cette notion est bien adoptée et mise en place. Elle arrive à donner du sens aux choses par son travail de scénographie. C’est une exposition interactive et ludique. Cela ouvre des nouveaux moyens d’expression scénique, qui use de nouvelles technologies. C’est une façon de créer du spectacle autrement.
>Les Champs Libres xyzt les paysages abstraits

Article écrit par Sarah Presse et Nina Charrié étudiants en Design graphique.
© Eyjafjallajokull | All rights reserved.