24 juin 2013

Festival International des Jardins de Chaumont sur Loire


La 22e édition du Festival International des Jardins de Chaumont sur Loire a débuté fin mai dernier. A deux pas du splendide château de Chaumont au bord de la Loire, des plasticiens, architectes, designers venus du monde entier nous invitent à découvrir leurs créations de jardins contemporains. Depuis 1992, des créateurs soumettent leurs projets au jury et à l’issue d’un vote les idées les plus innovantes sont retenues pour être réalisées et proposées au public. Les artistes disposent d’une parcelle dans laquelle ils organisent un espace en cohérence avec un thème qui cette année porte sur les « Jardins des sensations ».

Parmi les vingt-six jardins accueillis cette année, le vingtième a particulièrement attiré notre attention. Il a été réalisé par l’atelier Vecteur et s’intitule « La rivière des sens », une invitation à l’exacerbation de nos sensations.

Le jardin est conçu sous forme d’un parcours durant lequel le visiteur déambule à l’intérieur d’une structure en bois. La sensation une fois à l’intérieur est déstabilisante. On a l’impression d’être emporté par une rivière boisée qui déconstruit nos repères habituels grâce aux jeux d’ombres créés par la lumière qui envahit la structure. Plus l’on progresse dans l’espace, plus l’on se sent désorienté. Les planches de bois s’organisent de manière circulaire. Autour des cadres en bois, des plantes poussent et tentent de se frayer un chemin pour pénétrer cette rivière qui semble représenter un tunnel dans lequel le visiteur peut évoluer. L’opposition entre le mouvement de la nature et la fixité de la structure nous invite à l’observation. La présence de plantes aromatiques interpelle notre odorat. La variété des couleurs, des formes et des textures des végétaux choisis nous invite à toucher, admirer, observer cette peinture végétale. Ainsi, la création du contraste entre l’espace dédié au promeneur et celui alloué aux plantes renforce l’ouverture de nos différents sens et la perte de repères.  La nature est au centre de nos préoccupations et de notre intérêt, elle nous permet de développer nos ressentis, d’être à l’écoute.

Une fois sorti du jardin, la nature nous apparait différente, on devient plus attentif à notre environnement. La structure en bois a disparu, il n’est plus nécessaire de mettre en scène la nature pour que l’on y fasse attention. Le cadre est tombé, l’œuvre d’art est partout, profitons-en !
Venez découvrir cet univers extraordinaire. Laissez-vous guider par la nature. Yeux, nez, oreilles, papilles, laissez votre corps prendre le contrôle. Profitez des richesses de la nature, plongez dans des mondes nouveaux.

Article écrit par Simon Leurs étudiant en Architecte d'intérieur - Designer d'environnement.
© Eyjafjallajokull | All rights reserved.