6 mai 2014

À corps perdus

L'art chorégraphique a toujours été un sujet privilégié pour de nombreux artistes. La danse est un sujet qui marquera la carrière de Degas, il fréquentait avec assiduité l'Opéra de Paris et reproduisait les postures et les gestes.

C'est tout naturellement que les étudiants de première année se sont confrontés à l'exercice. Le travail préparatoire du danseur, les nombreuses variantes dans les postures et les gestes sont autant de source d'inspiration pour interroger une nouvelle fois les relations entre écriture, image et mouvement.

Un grand merci au jeune danseur-chorégraphe Simon Quéven, fondateur de la compagnie TNA (théâtre nomade autonome) et  Maelle de Coux (enseignante cours modèle vivant) pour avoir permis cette belle rencontre.

© photo  Aurore Gosselin et Guilaume Allaire
.
© Eyjafjallajokull | All rights reserved.