28 nov. 2014

n°10 - Aléas, chaos & hasard

Jaume Cabré disait : « Nous essayons de survivre au chaos grâce à l'ordre de l'art ». C'est ce qu'ont expérimenté tout au long de la semaine le groupe « Aléas, chaos & hasard ».

En effet dès lundi les étudiants avaient pour ordre de se répartir en deux groupes, selon un choix déterminé par la couleur de leurs vêtements, noirs ou blancs. L'objectif de cette démarche est ainsi d'observer un groupe en phase de création, leur système de gouvernance, leur réactivité et leur adaptation à un process.

Dès lors les deux équipes, de vingt-quatre pour les noirs et étonnement de trois étudiants pour les blancs, se sont soumises au jeu de dé et à l'Alquerque (ancêtre du jeu de dame). Un jeu de société grandeur nature à l'allure de Jumanji, où les dés sont les décisionnaires de la quantité et de l'orientation de la production.

Cette production prend la forme d'un mur de 26 images. Ces images doivent se répondre entre elles par la seul subjectivité du groupe à la manière du jeu maraboue-bout de-ficelle. Un inconscient collectif se dessine le temps de cette affrontement. Après 5 jours de jeu ce mur d'image devient une édition, l’Encyclopédie du Hasard.

Voilà donc la création gouvernée par les lois du hasard et du paradoxe, conduite par un travail collectif, dans lequel la cohérence règne. Après tout, peut-être n'y a-t-il pas d'ordre, la nature des choses, c'est l'aléa, le chaos et le hasard.

Projet encadré par Richard Louvet.
Article par Amélie Cospérec
© Eyjafjallajokull | All rights reserved.