8 juin 2015

Vitra - Milan 2015

Au Salone del mobile 2015 à Milan, Vitra nous a invité à découvrir sa collection grâce à une scénographie étonnante de 740 m². L’architecte Jo Nagasaka a voulu recréer une ambiance d’entrepôt, en définissant l’espace grâce à des palettes en bois.

L’exposition temporaire nous présente de nouveaux modèles et des classiques, en empilant ces palettes à différentes hauteurs. Cela créer un jeu avec la grande hauteur du plafond du salon. L’espace ouvert se démarque des autres showrooms et invite les visiteurs à entrer et se promener librement entre les installations.

La scénographie, aux allures d’entrepôt, met en évidence le caractère temporaire d’une foire. Les mobiliers, tel que les classiques des Eames ou la Panton chair, sont positionnés sur des palettes empilées ou intégrés dans des cages métalliques. Ils sont mis en valeur, comme encadrés, et leurs couleurs vives ressortes par rapport au support. Cela créer un jeu sur les hauteurs, sur la superposition, sur l’encadrement, sur les matériaux. Pour les supports, on retrouve des matériaux brut, comme le bois ou le métal, ce qui met en valeur les mobiliers très travaillés qui se trouvent dessus. Les palettes en bois ont été empilées à différentes hauteurs autour de la zone centrale. Cela sépare l’espace en différentes zones, dans lesquels le visiteur se déplace librement.

Certains mobiliers sont présentés en hauteur, ce qui permet à tous les visiteurs de pouvoir le voir, même si le stand est très visité. J’ai particulièrement apprécié la scénographie pour la Panton chair. Un jeu sur la couleur, l’échelle et la répétition à été mis en place. Sur neuf palettes recouvertes de gazon et placés côte à côte tel un damier, l’architecte à placé six chaises de taille réelle. Puis sur les autres palettes, il a placé des miniatures de cette célèbre chaise. La confusion est renforcée par les trois couleurs; le vert, le rouge et le orange. Cette installation met vraiment en valeur cette chaise connu de tous. Elle rend l’objet plus intéressant et attire notre attention.

Article écrit par Elise Jamet étudiant en section en Architecte d'intérieur - Designer d'environnement.
© Eyjafjallajokull | All rights reserved.