12 oct. 2017

Milan 2016 / Artek

A l’occasion de mon déplacement à Milan pour la Design Week 2016 je me suis principalement intéressé à un showroom au Salone del mobile. Dans ce salon est présenté une scénographie temporaire autour de la collection Artek . Un espace cloisonné par des murs bleus électriques conçus par le cabinet d’architecture Kuhn Malvezzi.

La collection 2016 met a l’honneur le travail d’Alvar Aalto depuis les années 1920. Plus particulièrement son travail sur le bois cintré. Au travers d’une décomposition de son tabouret iconique d’une part et l’exposition de différents modèles réédités pour l’occasion d’autre part. L’exposition confronte le mobilier de ce dernier avec d’autres designers utilisant la même façon de travailler le bois tel que la collection Kaari par Ronan et Erwan Bouroullec, et la collection Kiki d’IImari Tapiovaara.


Dans cet univers très contrasté de bleu et de blanc, assez vif, se dégagent les mobiliers de couleurs pastels et neutres. Deux pans de mur bleus (formant un couloir vers une projection vidéo sur une rétrospective « Aalto » ) offrent la possibilité de comprendre les systèmes d’accroches en « L » d’Alvar Aalto et les nouvelles techniques offertes par les frères Bouroullec. La touche de couleur un peu plus soutenue en opposition directe avec le scénographie générale reviens à la collection Kiki avec ses bancs, sofa et chaises recouverts de tissu Jaune rayé de beige.


Une segmentation de l’espace permet aux visiteurs de se déplacer librement dans le showroom bien qu’ils ne soient pas invités à s’approcher des objets exposés. Chaque installation est soit exposée aux murs tels des tableaux à contempler , soit délimitée par une estrade assez haute pour comprendre qu’elle ne doit pas être franchie.L’aspect précieux des objets est souligné par un éclairage puissant mais diffus venant du dessus, d’un coté atténué par le bleu et d’un autre accentué par l’éclat du blanc. En conclusion, Artek a su mettre en avant les créations de ses designers telles des oeuvres d’arts par un jeu de contraste entre couleurs et lumières en misant sur la préciosité offerte par l’estrade séparant très distinctement les installations des allées librement occupées par les visiteurs.


Article écrit par Faucheux Valentin étudiant en section Architecte d'intérieur - Design
© Eyjafjallajokull | All rights reserved.